Crédit emprunteur : vérifiez le taux, le prix, la durée et les conditions d’application !

Si vous prévoyez de souscrire un crédit, le taux n’est pas le seul élément à prendre en compte. Plusieurs paramètres entrent en compte pour calculer le coût total de l’emprunt comme l’assurance emprunteur, la durée… D’ailleurs, pour un service similaire, le coût peut fortement varier. Comment trouver la meilleure offre ?

Le taux et la durée d’un crédit emprunteur

Les établissements financiers peuvent appliquer un taux d’intérêt différent qui peut être fixe ou variable. Dans le premier cas, il ne change pas jusqu’à la fin du contrat. En revanche, avec la seconde option, le taux sera révisé en fonction des fluctuations.

La durée va dépendre de votre capacité de remboursement. Si possible, choisissez des mensualités plus faibles. Toutefois, plus la durée sera longue, plus le crédit emprunteur vous coûtera cher. Pour comparer les offres, utilisez un simulateur en ligne. On tient à noter que les mensualités ne doivent pas dépasser 33,33 % de vos revenus mensuels.

Les frais annexes

Lors de la souscription d’un crédit emprunteur, vous serez tenu de payer des frais de dossier. Ce somme couvre la rémunération des agents qui se sont chargés de l’analyse de votre dossier et la vérification des pièces justificatives. Le montant diffère selon la complexité du projet et la banque.

Il faut aussi prévoir des frais de garantie afin de protéger l’organisme en cas de défaut de paiement. L’hypothèque requiert un investissement non négligeable, car il faudrait payer les honoraires du notaire. Si vous avez des biens incorporels (parts sociales, fonds de commerce, etc.), le nantissement peut être exigé par la banque. Le cautionnement est le plus courant, car c’est le plus simple. Dans ce cas, une tierce personne se porte garante du remboursement du crédit.

L’assurance emprunteur

La plupart des établissements exigent la souscription d’une assurance emprunteur, notamment s’il s’agit d’un crédit immobilier même si cette démarche n’est pas obligatoire,. En cas de non-paiement des échéances, c’est la compagnie qui s’engage à prendre en charge tout ou une partie du capital restant dû. Les événements les plus courants sont le décès du souscripteur, la perte totale et irréversible d’autonomie, l’incapacité temporaire de travail, l’invalidité permanente et la perte d’emploi.

En général, vous devez remplir un questionnaire de santé. Selon les réponses, l’assureur peut proposer un tarif plus ou moins élevé. Le coût de cette garantie aura cependant un impact sur le Taux Annuel Effectif Global TAEG. Pour profiter des meilleures offres, il est fortement recommandé de demander plusieurs devis de crédit emprunteur.